EN CONSTRUCTION
Utilisée chez de nombreuses espèces pour déterminer l'évolution du cycle de la femelle en vue de la faire reproduire et pour constater la présence ou non d'une gestation, l'échographie peut également être d'une grande aide chez le python regius. Parce que j'ai la chance d'avoir ce matériel pour une utilisation professionnelle, je me suis donc mis à l'utiliser sur mes serpents et cette page servira à illustrer mes avancements et mes trouvailles en la matière... Les seules données que j'ai trouvé pour l'instant sont celles de l'excellent livre de Barker & Barker: "Ball Pythons, The History, Natural History, Care and Breeding".
L'Echographie...
Un chapelet de follicules de différentes tailles sur une femelle en début de saison
Deux follicules plus avancés dans l'ovaire (plus blanc autour)
L'échographie permet de mettre en évidence des follicules à partir de 2 à 4 mm et de suivre leur évolution. On repère d'abord la vessie qui se présente comme une grosse tache noire puis un peu en arrière, on tombe sur un petit chapelet de taches noires qui grossiront au fur et à mesure jusqu'à mesurer 35 voire 40 mm (mais arrivé à ce stade, on les sent et on n'a plus besoin d'échographe...) Pour l'instant, toutes les femelles que j'ai échographiées ont accepté le mâle, et ce dès que des follicules de 5 mm ont été observés... On arrive également à visualiser la descente des futurs oeufs après l'ovulation. L'échographie présente également un intérêt pour savoir si une femelle est gestante ou si elle régresse...
ACCUEIL L'ELEVAGE Les Femelles Les Mâles Les Installations La Nurserie REPRODUCTION Projets Génétique Saison 2011 Saison 2013 Saison 2014 L'ECHOGRAPHIE A VENDRE CONTACT LIENS Breizh Balls
ELEVAGE FAMILIAL DE PYTHONS REGIUS PHASES